SVOM

Les ondes gravitationnelles à l’honneur aux Houches

Le troisième atelier scientifique SVOM, intitulé « Disentangling the merging Universe with SVOM » et réunissant 70 participants, s’est tenu du 14 au 18 mai 2018 à l’école de physique des Houches dans la vallée de Chamonix. Cette année, un thème scientifique a été particulièrement mis en valeur, la contribution de la mission SVOM à l’étude des ondes gravitationnelles à l’aube de la prochaine décennie. La stratégie d’observation lors d’une alerte d’onde gravitationnelle a notamment été au cœur des débats.

Cet atelier, organisé par un comité de scientifiques sino-français, a réuni 70 participants et a été hébergé dans le cadre montagnard et très convivial de l’Ecole de Physique des Houches.

Cet atelier, organisé par un comité de scientifiques sino-français, a réuni 70 participants et a été hébergé dans le cadre montagnard et très convivial de l’Ecole de Physique des Houches.

Le 17 août 2017 la collaboration Ligo-Virgo a détecté un paquet d’ondes gravitationnelles provenant de la fusion de deux étoiles à neutrons tapies dans la galaxie NGC 4993. Moins de deux secondes plus tard, le détecteur de sursauts GBM (Gamma ray Burst Monitor) de la mission Fermi a détecté pour la première fois une contrepartie électromagnétique de cet évènement, signal confirmé par le satellite Integral. Cette détection corrélée en ondes gravitationnelles et en ondes électromagnétiques constitue un fait scientifique majeur de la dernière décennie. La mission SVOM, dont l’objectif premier est la détection et l’étude des sursauts gamma, est particulièrement bien adaptée pour contribuer à ce thème scientifique majeur à la vue de sa panoplie d’instruments équipant sa plateforme spatiale et des moyens sol dont elle dispose.

Au cours de cet atelier, plusieurs sessions ont décrit l’état de l’art de la détection des ondes gravitationnelles par les détecteurs en activité, en termes de résultats scientifiques comme de projections vers le futur. L’évènement du 17 août 2017 (fusion de deux étoiles à neutron) a été l’objet d’une attention particulière. Le potentiel de la mission SVOM a été mis en avant, éclairé par des simulations de la détection d’un tel évènement par les instruments de la mission et leur apport pour la communauté.

Au-delà de ce thème, les scientifiques ont échangé sur les aspects plus pratiques des contraintes techniques de la mission (orbite, zone du ciel accessible en accord avec le programme principal, opportunité et limite de modification du pointé du satellite lié à une alerte, etc.).

Les participants ont également profité du cadre majestueux de l’école de physique des Houches pour aborder les nouveaux thèmes de recherche et mettre à jour ainsi que compléter le document scientifique décrivant au sens large la mission (le White Paper ou livre blanc).

Les présentations réalisées par les participants ont eu lieu dans un cadre magnifique où une dégustation de thés fut organisée.

Les présentations réalisées par les participants ont eu lieu dans un cadre magnifique où une dégustation de thés fut organisée.