SVOM

MXT (Microchannel X-ray Telescope)

En réponse à l’alerte transmise par ECLAIRs, le télescope MXT (Microchannel X-ray Telescope ou télescope X à micro-canaux) va procéder à l’observation du sursaut gamma dans le domaine des rayons X mous (énergie comprise entre 0.2 et 10 keV), en particulier au tout début de l’émission rémanente. Il est développé en France par le CNES et le CEA-Irfu, en étroite collaboration avec l’Université de Leicester au Royaume-Uni et le Max-Planck Institut für Extraterrestische Physik de Garching en Allemagne.

Instrument MXT

Schéma descriptif de l’appareil au complet : Le diamètre de l’optique est de 24 cm, la distance focale de 1,15 m et la structure est composée en fibre de carbone. Le module optique a un poids de 1,8 kg tandis que l’ensemble (optique, tube, radiateur, caméra et ordinateur de bord) pèse 35 kg. Crédit : CEA/CNES

Le télescope est composé d’un module optique, constitué d’un ensemble de galettes de micro-canaux (Micro-Pore Optics, MPOs) de 40 microns de côté, associé à une caméra avec un détecteur CCD sensible aux rayons X (0.3-10 keV). MXT fournira des images ainsi que des spectres des sources dans la gamme des rayons X avec une résolution en énergie de 75 eV à 1,5 keV. Le champ de vue de l’instrument est de 1,1°x 1,1°.
Le concept du télescope va permettre une localisation du sursaut beaucoup plus précise que l’instrument ECLAIRs, inférieure à la minute d’arc, 20 secondes d’arc dans le cas d’un sursaut brillant. Cette seconde étape dans la localisation du sursaut, fournie par l’instrument MXT, permettra ensuite à partir des images obtenues par le télescope optique VT de fournir une position raffinée. La position MXT calculée automatiquement à bord sera également transmise au sol grâce au réseau d’alerte VHF.

Avec une sensibilité de détection de 10−12 erg cm−2 s−1, atteinte pour un temps d’observation de 10 ksec (10 000 secondes) MXT sera capable de suivre typiquement l’évolution de l’émission rémanente X du sursaut  jusqu’à un jour après l’émission prompte initiale.
Cette sensibilité permettra de déterminer l’index spectral c’est-à-dire la forme de la distribution en énergie de l’émission. Ce paramètre est important car il permet de remonter à la distribution des particules énergétiques responsables de l’émission X et par la même de fournir des informations sur la physique des chocs. La gamme d’énergie de MXT permet également de mesurer l’absorption sur la ligne de visée de l’émission provenant du sursaut gamma, absorption liée au milieu intergalactique mais également à la galaxie hôte du sursaut.

Infos

Publié le
Auteur : CEA / Irfu