SVOM

News 2019 Avril – les calculateurs d’ECLAIRs et de MXT se connectent avec le satellite SVOM pour la première fois

Catégorie : Nouvelles du projet

De mi-février à mi-mars 2019, les équipes Chinoises et Françaises du projet SVOM ont procédé au premier couplage des calculateurs des instruments ECLAIRs et MXT avec le satellite SVOM. L’objectif de ces essais était de valider les interfaces électriques entre les équipements français et le reste du satellite.
Côté français, les calculateur d’ECLAIRs et de MXT sont représentés par leurs modèles d’Ingénierie et de Qualification (EQM). Ces modèles sont, pour leur partie matérielle, pleinement représentatifs des futurs modèles de vol. Par contre, la partie logicielle est limitée à la partie commande / contrôle en interface avec le satellite. A ce stade, aucune science n’est implantée dans les calculateurs. Côté chinois, le satellite est représenté par l’ensemble des boitiers électroniques des différents équipements de la plateforme et de la charge utile, le tout assemblé sur une table, en configuration « Flat Sat ».

Figure 1: Flat Sat M SVOM avec les boitiers d’ECLAIRs (à gauche) et de MXT(à droite)

Flat Sat SVOM avec les boitiers d’ECLAIRs (à gauche) et de MXT(à droite)

La séquence d’essais s’est déroulée en 2 temps. Dans une première phase, les équipes ont procédé au couplage électrique des calculateurs avec le reste du Flat Sat. Il s’agit au cours de cette étape de vérifier l’ensemble des connecteurs, harnais et signaux électriques avant de procéder progressivement à la connexion des alimentations puis des différents canaux de communication. Au terme de cette première phase, les calculateurs français sont connectés au satellite, alimentés par lui et sont capables de communiquer avec le calculateur de la charge utile. La seconde phase peut commencer. Il s’agit de procéder à la validation du bon fonctionnement de l’ensemble de la charge utile. Plusieurs séquences d’essais sont réalisées, pour valider les différents canaux de communication (télémesure, télécommandes et messages d’alerte) et la programmation opérationnelle (séquence d’alerte, gestion des instruments, gestion de l’Anomalie Sud Atlantique, gestion des tables de configuration).
Ce premier rendez-vous entre matériel chinois et français a aussi été l’occasion de réaliser un montage à blanc des boitiers français sur le futur modèle de satellite utilisé pour réaliser la qualification de SVOM. Cela a permis de confirmer que les trous tombent en face des trous et que tout se montait convenablement.

Installation du boitier MXT sur le mur +Y du module charge utile QM de SVOM

Installation du boitier MXT sur le mur +Y du module charge utile QM de SVOM

 

Installation du boitier ECLAIRs sur le mur –Y du module charge utile QM de SVOM

Installation du boitier ECLAIRs sur le mur –Y du module charge utile QM de SVOM

 

Module Charge Utile QM SVOM avec le boitier MXT (en haut à gauche) et ECLAIRs (en bas à droite)

Module Charge Utile QM SVOM avec le boitier MXT (en haut à gauche) et ECLAIRs (en bas à droite)

Au terme d’un mois d’activité, le bilan de cette première campagne d’activités franco-chinoise est très positif. Du point de vue technique, tous les objectifs ont été atteints. Sur un plan plus humain, ces premières activités ont permis de définir une base commune de travail ménageant les cultures des 2 équipes, dans un esprit toujours positif et constructif.

Equpe d'intégration franco-chinoise au pied du Module Charge Utile QM

Equipe d’intégration franco-chinoise au pied du Module Charge Utile QM

 

IMG_2050

Passage de témoin à Shanghai entre les deux équipes d’intégration françaises

Rendez-vous maintenant au début de l’été pour poursuivre les activités avec l’arrivée des modèles mécaniques et thermiques des 2 instruments ECLAIRs et MXT, leur intégration sur le satellite et la campagne de tests en environnement.

Infos

Publié le
Auteur : Ph. Guillemot (CNES)